Communiqué de Presse - Lettre du Président Jean Christophe Larose | Jean Christophe Larose - Groupe Cardinal - Lyon

Lettre du Président du Groupe Cardinal

Madame, Monsieur, Chers clients et partenaires,

Je suis une nouvelle fois victime, sur le site internet et le journal LYON CAPITALE, de propos diffamatoires et calomnieux qui entachent mon image personnelle, celle de mon groupe, de mes associés et de mes collaborateurs.

Contrairement à ce que prétend ce journal, je n’ai aucunement été auditionné ou entendu par quiconque, et je ne suis aucunement sous le coup d’une enquête de la « brigade de répression fiscale ».

Je me demande d’ailleurs si cet organisme existe et en quoi il pourrait bien être intéressé par mon groupe qui fait l’objet de contrôles fiscaux réguliers et classiques, comme toute entreprise d’une certaine taille.

Actionnaire d’un hebdomadaire, je suis particulièrement attaché à la liberté de la presse mais je déplore, à quelques semaines d’échéances électorales, ces tentatives de manipulation à l’encontre de personnalités engagées qui font bouger et avancer la Ville de Lyon.

J’engage dès aujourd’hui une action pour demander le déréférencement de ces différents articles internet à travers mon conseil parisien Me Romain DARRIERE.

Il est particulièrement cocasse de nous reprocher notre soutien à Nicolas LE BEC ;
En tant que copropriétaires des murs du Cube Orange, nous avons, à travers des mesures d’accompagnement, tenté de favoriser la création et le développement d’offres commerciales sur ce nouveau quartier de Lyon Confluence. La gestion spécifique du restaurant nous était parfaitement étrangère.

En outre, aucune opération, tant celles réalisées avec les VOIES NAVIGABLES DE FRANCE ou la CAISSE DES DEPOTS que les autres n’ont « atterrit dans un paradis fiscal ». Compte tenu de la qualité de ces associés et de leur rigueur, ces allégations farfelues deviennent insultantes.

La seule et unique structure étrangère de notre groupe est Luxembourgeoise. Cette filiale officielle développe une opération sur l’île de ST BARTHELEMY et l’intégralité de ses résultats est fiscalisée en France.

Cette manipulation de l’information, sans y apporter la moindre preuve, ne devrait qu’être traitée par le mépris.Elle met toutefois en doute l’honneur et le travail de toute une équipe de femmes et d’hommes intègres qui travaillent chaque jour à la réussite de nos projets.

C’est aussi en leur nom que je prends la plume pour dénoncer la calomnie dont fait l’objet notre groupe.

Jean-Christophe LAROSE

 

 

Voir nos pages réseaux sociaux : ViadeoFacebookTwitter